Silence pendant les séances?

Désolée mais moi, je suis une grande bavarde et les patients que je suis, aiment cela. Pourquoi je parle parce que cela procure une certaine sécurité et apporte aux patients de la chaleur, de la confiance. Mais je passe beaucoup de temps aussi à écouter car tout ce que vous me dites est important. Votre discours c'est la base du travail analytique. Lorsque je fais écho à votre parole, c'est pour vous guider.

Donc, j'ai envie de dire qu'en séance, la passivité n'existe pas: symptômes, comportements, mécanismes pathologiques permettent un travail en profondeur.

Mon accompagnement s'adapte à la problématique du patient et à ses besoins. Ma démarche éthique n'accepte ni jugement ni intolérance.