Thérapie analytique

QU'EST- CE QUE LA PSYCHANALYSE?

La méthode psychanalytique élaborée en premier lieu par Sigmund Freud, il y a plus de cent ans, n’a jamais cessé depuis de faire l’objet d’importants approfondissements théoriques et cliniques.

Le traitement psychanalytique découle du savoir que les souffrances psychiques sont principalement reliées à des pensées ou des sentiments qui échappent à la pensée consciente et qui prennent le plus souvent leurs sources dans des expériences infantiles précoces. La psychanalyse cherche à libérer progressivement le patient des chaînes qui le paralysent, et ce faisant, vise à l’aider à mieux faire face aux tensions et défis de la vie.
La psychanalyse est une « thérapie par la parole » dans laquelle la créativité de la personne est mobilisée en vue de transformations profondes.
Le processus analytique est une démarche personnelle. Le dispositif du traitement, la fréquence et la régularité des rencontres permettent l’émergence d’aspects de soi non accessibles à d’autres méthodes d’intervention clinique. En s’étayant sur la relation de confiance que l’on établit avec une psychanalyste, et en ré-éprouvant, au cœur de cette relation, les composantes refoulées de ses difficultés émotionnelles, la personne prend progressivement la mesure, dans toutes leurs répercussions complexes, de l’origine inconsciente des impasses affectives qui entravent son quotidien.
Aujourd'hui des traitements psychothérapiques moins intensifs ou le recours à des antidépresseurs, anxiolytiques sont proposés, ils procurent parfois un soulagement des symptômes mais ils n’agissent cependant pas sur les problèmes de fond qui persisteront.

QUI PEUT BENEFICIER D'UNE PSYCHANALYSE?

La démarche psychanalytique  se distingue des autres approches psychothérapeutiques en ce qu’elle est centrée sur l’écoute et la recherche de compréhension en profondeur par la psychanalyste, de ce qui constitue la singularité de chaque patient.

 

Elle convient aux personnes qui perçoivent comme relevant d’une cause intérieure plus ou moins confuse, les angoisses, inhibitions et conflits qui pèsent sur leur vie privée ou professionnelle. Elle est particulièrement indiquée dans le cas de dépression, de pensées obsédantes ou de rituels privés, d’isolement relationnel, de manque d’estime de soi, de stratégies d’échecs récurrents, de troubles de caractère, mais aussi de désordres alimentaires (anorexie, boulimie), de dysfonctionnements sexuels, ou encore de symptômes physiques n’ayant pas d’origine organique reconnue. Tous ces problèmes sont à des forces inconscientes; ils entraînent beaucoup de détresse psychique et les gens éprouvent souvent un grand sentiment d'impuissance. Ces personnes reçoivent des conseils de proches, d'amis ou de membres de la famille, elles lisent aussi des livres de psychologie populaire ou consultent des articles sur le net. Cela peut bien sûr apporter une aide ponctuelle mais ne remplaceront jamais un travail en profondeur.

La démarche analytique ne se prescrit pas comme un médicament. Le désir de se comprendre et l’intérêt pour sa vie intérieure sont obligatoires pour entreprendre une telle démarche.

QUI SONT LES PSYCHANALYSTES?

La formation psychanalytique est une formation clinique très spécialisée qui compte parmi les formations professionnelles les plus longues et les plus exigeantes. Le psychanalyste est obligé de se former pendant toute sa pratique professionnelle.

Cette formation est quasi-permanente et dure plusieurs années. En général, ce n'est pas un premier métier. On peut devenir psychanalyste après un premier métier ou l’obtention d’un diplôme universitaire de maîtrise ou de doctorat en médecine, psychiatrie, psychologie, travail social, mais aussi philosophie, littérature, sciences sociales, etc., plusieurs années de pratique professionnelle sont aussi nécessaires. De plus, parmi les spécialistes du champ de la santé mentale, les psychanalystes sont les seuls pour qui avoir suivi une psychanalyse personnelle fait partie des exigences de leur formation clinique.

COMMENT PARLER DE LA THERAPIE ANALYTIQUE A UN PROCHE?

C'est difficile de dire à un proche, qu’il/elle devrait peut-être rechercher une aide psychothérapeutique, lorsque tout le monde pense qu’il faut être très malade pour consulter une psychanalyste.

Si une personne de votre entourage semble vivre des difficultés psychologiques importantes, voire traverser une période de détresse psychique, vous pouvez lui suggérer de téléphoner à notre Cabinet au 07 82 77 55 10 ou de consulter notre site Web: www.psychotherapie-sceaux.net

Bien sûr, vous ne pouvez pas obliger quelqu’un à entreprendre une démarche psychanalytique car cette décision appartient uniquement à la personne. Mais cela ne coûte rien de le suggérer.